En passant

Et si vous aménagiez votre rez de chaussée ?

Inspiration Déco

Et si vous aménagiez votre rez de chaussée ?

View 0_2ok   View 0_3ok

Comme il est parfois difficile de trouver sa place, son entre, un espace de repos, sans que les bruits extérieurs ne viennent troubler votre sommeil ou sans que la lumière du jour de vienne sonner hâtivement l’heure du réveil. Un lieu où la température reste fraiche en été et tempérée en hiver. Vous en rêvez ? Et bien un lieu comme celui-là, mes clients l’ont trouvé dans leur rez de chaussée.

Un espace de vie supplémentaire…

Anne et Hervé ont fait construire un joli pavillon sur les hauteurs de La Roche Blanche dans les années 80. Le terrain étant en pente montante de la rue, le rez de chaussée, consacré aux pièces techniques, a été semi-enterré. Les pièces de vie, à l’étage, donnent sur une terrasse et un joli jardinet à l’arrière de la maison.  La famille grandissant, ils ont opté pour l’aménagement de leur rez de chaussée, c’était il y a 20 ans. Deux chambres dont une avec un espace bureau en alcôve, un débarras, ainsi qu’une salle d’eau et des toilettes ont été aménagés dans les 40 m2 qu’offrait l’espace à gauche de la cage d’escalier. Aujourd’hui, les enfants devenus adultes sont partis mais la maison continue de vivre au rythme de la petite famille qui vient les visiter régulièrement. Mes clients, eux, ont choisis de rester dans leur chambre-alcôve car disent-ils : « C’est la meilleure chambre de la maison ! ». Seulement voilà, les années aidant l’espace a souffert d’un taux d’hygrométrie trop élevé, les murs se sont abimés et l’air en a été saturé. Ce fut là leur première demande : réhabiliter la salle de bain en trouvant un système de ventilation fiable. La deuxième étant de leur construire une grande chambre avec plus de lumière et un espace bureau séparé.

Plan démolition

Nous avions bien conscience que l’existant était trop endommagé et que c’est à nu que nous devions remettre l’espace pour repartir de zéro. L’aménagement lui me semblait clair, la chambre devait profiter pleinement de l’unique fenêtre latérale et les murs se revêtir de blanc comme pour assainir les lieux et baigner la chambre d’une belle clarté. Je proposais de transformer le débarras en un grand et beau dressing qui offrirait alors un large rangement et permettrait d’obtenir une chambre de 20 m2. Sur le sol, j’imaginais un béton ciré pour son côté lisse et doux. Il offrirait l’avantage d’unifier l’espace et de s’accommoder d’un nivelage approximatif. Au plafond, le lambris laisserait place à un plafond en Placoplatre blanc pour un ensemble résolument moderne. L’éclairage allait être également important. Trois zones se dessinaient : en entrant, face à la fenêtre et avant  la poutre de soutient, je choisirais un éclairage d’ensemble type plafonnier, le long du dressing je voyais davantage une série de spots, tandis qu’en guise de lampe de chevet se logeraient deux suspensions qui apporteraient du volume dans ce grand espace. Enfin, je proposerais d’installer le bureau dans la pièce d’à côté afin de ne pas mélanger les énergies de travail avec l’espace de repos. Cette petite pièce allait conserver un lit afin d’accueillir la petite familly !

9- Plan Couleur

Pour la salle de bain, ma première approche a été de chercher la cause de cette hygrométrie importante. Il me fallait vérifier son origine : venait-elle d’infiltrations du sol puisque nous étions dans la zone enterrée ou venait-elle d’une mauvaise ventilation intérieure ? Mes clients avaient pris soins d’isoler le mur extérieur ce qui éliminait l’hypothèse de l’infiltration mais par opposition cette isolation avait mis la partie souterraine « comme dans un sac plastique ». La partie basse n’étant plus respirante, la condensation s’installait et l’humidité de la salle de bain accentuée par une ventilation insuffisante avait pour effet ce taux d’hygrométrie élevé. Il me fallait donc un système de ventilation adapté. Une fois la partie technique traitée, les traits de la salle de bain se dessinaient. En récupérant de l’espace sur l’ancien couloir, la pièce allait pouvoir s’agrandir. Je souhaitais, dans le prolongement de la chambre, utiliser le béton ciré au sol mais aussi sur les murs en installant une douche à l’italienne et un meuble vasque suspendu laqué blanc et bois. Une pièce douce et soft, chaleureuse et facile à vivre. Une fois la vision de leur future ambiance positionnée, je demandais à Rachel qui réalise mes plans et vues 3D de mettre en œuvre mes idées. Choix des artisans puis chiffrage du projet… Nous pouvions enfin entamer les travaux.

Une décoration simple et raffinée.

Aujourd’hui, le chantier est terminé et le rez de chaussée est une petite merveille. L’ambiance y est sereine, fraiche et très douce. J’ai voulu le dressing Beige rosé avec des parties vitrées Bronze givré. J’y ai intégré une bibliothèque afin que ma cliente puisse ranger ses nombreux livres et une double commode, comme prévue, est venue se loger dans le prolongement, elle accueillera la télévision. J’ai choisi un joli tapis moelleux écru qui s’est installé en sortie de lit et fait réaliser le jeté de lit dans un beau coton blanc épais, deux jolis abats jours dans un tissus satiné rayé au trois ton de crème, de jaune et de bronze auxquels j’ai assorti les doubles rideaux et la tête de lit.

Je souhaite de douces nuits à mes clients et longue vie à ce nouvel espace !

Si vous avez envie de découvrir les photos de la chambre, rendez-vous sur mon site www.artyandzen rubrique Le blog. Angélique MANCIP – Conceptrice d’intérieur